Mon défi balance ton poids

 

 

défi balance ton poids

 

 

Nous sommes le 18 novembre 2019, il est 10h et je prends mon café face à un beau ciel bleu à Nantes. Je reviens du colloque organisé par la ligue contre l’obésité et hier soir j’échangeais avec mon mari sur l’un des thèmes abordés durant ce congrès : « la grossophobie », du fait que ce mot soit rentré dans le dictionnaire depuis cette année, de la discrimination que vivent les personnes en surpoids et de son interrogation sur la possibilité que j’ai pu me sentir rejeté à cause de mes formes.

Ce matin, beaucoup de sentiments se sont réveillés en moi. J’ai envie de comprendre davantage mon parcours poids et de faire la girafe, de prendre de la hauteur pour réussir à dépasser complètement ce problème.

Je me rends compte que je cache mon poids depuis des années, à mon mari, à ma famille à tout le monde, comme si le fait de dire un chiffre changerait le regard, l’amour qu’ils me portent. Je crois que c’est de la peur, de la honte.

Mais pourquoi aurais-je honte ou peur exactement ?

Nous savons tous aujourd’hui que l’obésité est une maladie, que le poids est une conséquence et non une cause, que la nourriture est un anti-dépresseur, une addiction. Des facteurs extérieurs déclenchent, accentuent cette maladie comme les chocs émotionnels, les dysfonctionnements hormonaux, le terrain génétique, le fonctionnement de la microbiote intestinale …

Ce matin, j’ai décidé de me poser et de faire le bilan des facteurs extérieurs de ma maladie.

 

 Le terrain génétique

Sur mon carnet de santé, à la page de mes 5 ans et 8 mois, est indiqué « Claire est trop grosse il faut faire attention à la nourriture ». Toute ma famille souffre de près ou de loin de cette maladie. Mes 2 sœurs, mon père et moi-même avons réalisés une sleeve.

Les chocs émotionnels

Les trois moments de ma vie qui m’ont le plus fragilisés :

1. Le divorce de mes parents

Dure épreuve, digérée aujourd’hui mais l’absence de mon père au quotidien a été très dure pour moi, ne plus jamais passé un moment seul avec lui et ce malgré son sacré caractère, c’est dire le manque !

2. Echec personnel

C’était le 9 juillet 1999, j’échouais mon année scolaire contre toute attente. J’étais si fière d’avoir pu intégrer cette IUT que la déception fût violente, déconcertante. La frustration de cet échec a engendré une telle colère que je me suis réfugiée encore dans la nourriture.

3. La mort de l’homme que j’aimais

Le 9 mars 2004, un homme merveilleux mourait de son cancer. Le vide que laisse les gens qui partent est abyssale, cruel. Les sentiments d’impuissance et colère que j’ai ressentie m’ont changés définitivement et j’ai continué à compenser …

 

Les dysfonctionnements hormonaux

Alors que mon poids augmentait sans « raisons » apparentes, on me diagnostiquait un problème thyroïdien qui se finalisera par une ablation totale de la thyroïde en Mars 2009 avec à la clef une prise de poids de 25 Kgs en 5 mois ! Ce moment là de ma vie a été le décrochage profond face à mon poids et face à de multiples régimes sans résultats, j’ai baissé les bras .

 

Et puis je me suis réveillée le jour où Je me suis projetée avec un bébé dans les bras pour la première fois de ma vie et je me suis interdit de lui transmettre mes « casseroles », j’ai décidé d’entreprendre les démarches pour réaliser une sleeve, l’opération a eu lieu en juillet 2014.

 

Aujourd’hui, j’ai une magnifique petite fille de 3 ans et 8 mois, un mari aimant, 30 kgs en moins depuis ma sleeve mais toujours une peur au ventre face à un chiffre, mon poids.

Alors j’ai décidé de me lancer un défi, un très grand challenge personnel. Divulguer mon poids, ce secret, ce tabou que je garde enfouie en moi depuis des années et que personne ne connaît à ce jour.

J’ai surnommé mon défi « balance ton poids » l’objectif est de dévoiler mon poids à 15 personnes de mon entourage et ce sur 15 semaines.

L’objectif est dire mon poids à ma famille proche, à mes amis, des collègues, mon entourage, ma belle famille ainsi qu’à des professionnels de santé pour récolter leurs réactions.

Sans les prévenir à l’avance et à partir de la semaine, je vais aller les voir pour leur poser à chacun 3/4 questions, je sonderais leur point de vue, caserais le tabou autours d’un chiffre et espère qu’à la fin de ce défi je serai libérée de numéro qui ne me définit pas.

Je posterai après chaque visite le compte rendu de mes défis!

Je vous invite à participer au défi « balance ton poids » et de dire votre poids à 15 de vos proches en 15 semaines et expliquer si cela à changer quelque chose en vous, postez votre témoignage sur le groupe Facebook Müda.

Prenez soin de vous en vous libérant de votre poids ! N’hésitez pas à laisser un commentaire et dites-moi comment vous vous sentez après avoir accompli chaque étape de votre défi.

Claire.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

3 Comments

  • L’article ne me laisse pas indifférent, loin de là. Il m’interpelle même.
    Le poids ou l’age sont parfois (souvent) des sujets tabous. Je n’ai jamais réussi à comprendre le pourquoi de ces tabous. Il semble que certaines personnes en souffrent, et c’est précisément ce qui m’interpelle. Je compatis et aimerai comprendre.
    J’espère de tous cœur que mon message n’est pas blessant.
    Pour participer au défi je me permet de donner mon poids dans ce commentaire. 78.7 kg (j’étais à 94 kg l’été derniers). Bon j’avoue je triche, j’ai toujours aimé donner mon poids ou mon age, en demandant au gens a qui je le dis, a combien ils estimaient mon poids ou mon age.
    Quoi qu’il en soit je te souhaite bon courage. Et comme tu le dis, ton poids ne te résume pas.

  • Bravo pour ton défi! Plus que le poids c’est la taille de mes vêtements qui me gène. Je viens d’avoir un bébé et j’avais du mal avec ça. J’en ai parlé à des proches et cela m’a libérée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :